Email
RCM » Le RCM » Historique du réseau
Historique du réseau

Le réseau RCM (initialement Réseau Céréalier Méditerranéen) existe depuis 20 ans.  Il a connu, au cours de ces deux décennies,  principalement deux phases. Bien que créé dans le but de rapprocher les agriculteurs et les chercheurs, les premières années du réseau ont été marquées par une forte implication de diverses institutions de recherche appliquée méditerranéennes, sous l’impulsion à l’époque de l’ITCF-France (devenu depuis Arvalis). Durant cette période la plupart des travaux ont été menés par des techniciens et des chercheurs, en réponse à des attentes connues des agriculteurs, mais sans la participation de ces derniers.

A partir des Rencontres d’Arles en 1995, il a été décidé d’inverser la tendance et d’impliquer plus fortement des groupes organisés de paysans afin d’orienter et de mettre en œuvre des programmes d’acquisition de références. Les premiers « Groupes Témoins » ont été initiés et intégrés au réseau à partir de 1997, ils constituent aujourd’hui l’ossature du réseau et en assurent la durabilité.

Quelques dates clefs :

1989 : Création à Toulouse du RCM, à l’initiative de FERT, ITCF-France, ITGC-Algérie, INRA-Maroc.

1989-1995, RCM 1ère phase :

Lancement du réseau et travaux sur l’Ecophysiologie  des Céréales et les Stratégies d’Evitement des Risques Climatiques.

Structures de Recherche : Algérie (ITGC, ITDAS), Bulgarie (Station de Yambol), Espagne (ITGA), France (ITCF), Maroc (INRA), Tunisie (INRGREF)

1995, Rencontres du RCM à Arles. Les participants décident

  • d’élargir le réseau à d’autres pays (Portugal, Liban) et structures de Recherche (CTC et INRA-Tunisie, CETIO et ENA-Maroc, INRA-Montpellier)
  • d’intégrer l’ensemble des grandes cultures (légumineuses, oléagineux, fourrages)
  • d’associer concrètement des Groupes de Producteurs dans chaque pays  

1996-1998 : Mise en place des Groupes Témoins d’Agriculteurs dans les pays du RCM

1998-2010 RCM 2ème phase :

  • Intégration de nouveaux Groupes Témoins (GT) et consolidation des groupes existants
  • Diversification et localisation des thématiques abordées selon les pays
  • Poursuite des échanges et des rencontres Agriculteurs / Chercheurs au sein du Réseau

Les Acquis du RCM

Méthodologies de la Recherche :

Les activités conduites durant la 1ère phase du RCM ont permis d'adapter aux conditions méditerranéennes certaines des méthodes mises au point par l'ITCF, en particulier dans le domaine de l'écophysiologie et la recherche de solutions d'évitement de risques climatiques (CLIMBOX, ACCISE).

Par la suite des travaux ont été menés avec l’INRA de Montplellier sur des modèles de simulation, en particulier sur les légumineuses.

Collaborations dans la durée avec les Institutions de Recherche Appliquée

Grâce aux nombreuses relations établies au cours du temps, le RCM a tissé et maintenu un réseau de contacts avec une quinzaine de structures de recherche nationales (du type Instituts Techniques ou Recherche Agronomique) issues d’une dizaine de pays méditerranéens, ainsi qu’avec plusieurs Organismes internationaux (CIHEAM, ICARDA, ACSAD, FAO).

Participation aux activités de réseaux méditerranéens sur les légumineuses

  • Echanges avec l’Association Européenne des Protéagineux (AEP)
  • Symposium LEGUMED à Rabat, Octobre 2001
  • Projet AQUARHIZ (INRA Montpellier, Universités, AEP…)

Dynamique des Groupes Témoins d'Agriculteurs (GT):

  • Les activités menées depuis plus de dix ans avec ces groupes se sont traduites par : ü  Un réel dialogue avec les chercheurs et un certain niveau de participation dans l'identification des thèmes de recherche prioritaires ainsi que dans la conduite d'essais en situation agricole
  • Un engagement régulier dans des échanges entre agriculteurs au plan méditerranéen et des rencontres spécifiques des GT sur des thématiques techniques et organisationnelles
  • Le prolongement du travail initié en commun au sein des GT pour entreprendre d'autres activités : création de coopératives pour l'approvisionnement en facteurs de production ou la collecte et la commercialisation de produits.

L’Agriculture de Conservation

Compte tenu des préoccupations des producteurs vis-à-vis de la préservation des ressources naturelles (en particulier le sol et l’eau), l’Agriculture de Conservation est devenu une thèmatique centrale du réseau, depuis 2000, notamment au travers des approches « Système Semis Direct » développées au Maroc, en Tunisie, et en Espagne. Les travaux menés et les pratiques testées ont donné lieu à une série de Colloques de grande ampleur organisés à l’initiative du RCM : les Rencontres Méditerranéennes du Semis Direct (RMSD)

  • Octobre 2001 : 1ères RMSD, Settat-Maroc
  • Janvier 2003 : 2èmes RMSD, Tabarka-Tunisie
  • Avril 2006 : 3èmes RMSD à Saragosse - Espagne
  • Mai 2010 : 4èmes RMSD à Sétif- Algérie
Le RCMmenuEnjeux et ThématiquesmenuPaysmenuGroupes TémoinsmenuActivités du réseaumenuPublicationsmenuActualités & Annoncesmenu